vendredi 29 juillet 2011

En courant place de la Concorde avec Veena

Veena - Place de la Concorde
7h58 - C'est en courant que Veena, de Brisbane (Australie), a pu faire sa première visite de Paris. 
Nous avons donc réalisé une jolie boucle passant par les plus beaux endroits du coeur de la capitale : le jardin du Luxembourg où nous avons pu saluer Geneviève, la protectrice de Paris (sa statue orne le parc), le Panthéon, l'île de la Cité, le Louvre, le Palais Royal, la place de la Concorde puis les quais de Seine...

A la Concorde, nous avons rencontré huit grandes dames qui représentent les principales villes de France. 

Ville de Nantes

Ces statues, datant de 1838, sont disposées sur la place selon leur situation sur la carte de France. En se plaçant en face des statues de Marseille et de Lyon et en prolongeant notre regard, nous atteindrions bien les villes correspondantes (ce n'est pas vraiment le cas pour les autres statues). La vue de la Concorde ci-dessous montre les lignes qui joignent les statues et les villes qui leur correspondent.

Cliquez sur les images pour les agrandir
Merci Veena !

Le circuit du tour :

lundi 18 juillet 2011

Devant l'Elysée avec Cindy

Cindy - Palais de l'Elysée
8h54 - Avec Cindy, de Chicago (USA), nous avons sillonné la ville sur près de onze kilomètres. 

Sur notre route, nous avons fait une pause photo à côté du Palais de l'Elysée, siège de la Présidence de la République Française, tout à côté de la place Beauvau où se situe le Ministère de l'Intérieur. 
Présidence de la République, Ministère de l'Intérieur, l'endroit est vraiment bien protégé, on peut voir de nombreux policiers entourant ces bâtiments. 
Il est d'ailleurs interdit de marcher, qui plus est, de courir, le long des trottoirs qui bordent le palais de l'Elysée !
Grille d'entrée du Ministère de l'Intérieur - Place Beauvau
Nous avons ensuite rejoint la place de la Concorde, la place Vendôme, les quais de Seine, la Tour Eiffel et pu apprécier de courir dans Paris tout en évoquant le charme des courses matinales le long du lac Michigan...
Merci Cindy !

Le circuit du tour :

dimanche 17 juillet 2011

En passant par le Palais Royal avec Bill et Emily

Bill et Emily - Palais-Royal
9h03 - Avec Bill et sa fille Emily, d'Albany (USA), nous avons exploré Paris en dessinant deux boucles autour des îles de la Cité et Saint-Louis, rive droite puis rive gauche.
C'est à un bon rythme, la famille de Bill et Emily étant très sportive, que nous avons discuté de Paris, de la course à pied et de nouvelles possibilités de visites, la crypte archéologique près de Notre Dame, la Sainte-Chapelle et la Conciergerie, le Louvre en entrant par le Carousel, le Panthéon, le Jardin des Plantes, ...

Passant par le Palais-Royal, nous avons aussi évoqué le petit canon du jardin. C'est un horloger qui, en 1786, installa ce petit canon sur la ligne méridienne de Paris. Lorsqu'il était présent, le soleil, au travers d'une loupe correctement orientée, allumait la mèche tous les jours à midi. Le tonnerre du canon indiquait l'heure de midi au voisinage.
De nos jours, le canon original ayant été volé, une copie le remplace. Allumé électriquement, il tonne tous les mercredis à midi, pour la plus grande joie des parisiens. Si vous pouvez, allez le voir, sinon le voici filmé :

video

Merci Emily ! Merci Bill ! Merci Alison !

Le circuit du tour :

mardi 12 juillet 2011

En courant sur le canal avec Toni

Toni - Sur le canal recouvert
7h46 - Toni, d'Adelaïde (Australie), est une coureuse de très bon niveau. La course avait essentiellement pour objectif de visiter Paris et c'est donc à un rythme tranquille que nous avons parcouru la ville, à 12 km/h... (Rythme tranquille ? Oui, pour Toni !). Nous sommes partis du jardin du Luxembourg pour découvrir l'est de Paris et notamment la partie couverte du Canal Saint-Martin.

C'est en 1802 que Napoléon Bonaparte décide la création du canal pour améliorer l'approvisionnement de Paris en eau potable. Plus tard, entre 1860 et 1862, le Baron Hausmann, préfet de la Seine, dans le cadre de ses grands travaux d'amélioration des communications et de l'hygiène de Paris, fit recouvrir le canal sur une grande partie (l'actuel boulevard Richard Lenoir). Comme pour les grandes avenues et boulevards de Paris, ces travaux répondaient aussi à l'objectif de rendre plus aisées les interventions militaires. 
Des troupes parties pour réprimer une rébellion auraient été freinées par un canal à ciel ouvert même traversé par des ponts ! Un canal couvert, c'est mieux... 

Le canal à ciel ouvert (dans la vignette en haut à gauche, les 10km du 10ème arrondissement autour du canal)
Merci Tony !

Le circuit du tour :
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...